Marguerite Duras – Le Ravissement de Lol V. Stein

English version below

Paris 03:50 pm

Marguerite Duras – Le Ravissement de Lol V. Stein 

“Ma cousine m’a prêté trois livres qu’elle aime énormément. J’ai commencé par Le Mépris de Moravia que j’ai adoré. J’ai emporté ce livre partout avec moi, je l’ai fini ce matin. Du coup je me suis un peu jetée à corps perdu dans les lectures suivantes en pensant que ça serait aussi bien. Mais je crois que je suis encore trop envoûtée par Le Mépris.

Je suis complètement hermétique au style de Duras. Je crois que je ne le comprends pas bien et  du coup c’est assez frustrant. La narration m’échappe et je n’arrive pas à rentrer dedans. Je sens que l’héroïne est un personnage intéressant et je crois comprendre pourquoi ma cousine me l’a prêté. Je pense qu’elle aurait envie que j’aime bien ce personnage. Mais, pour le moment, ça glisse complètement et ce personnage m’agace plus qu’autre chose.

LoLa Valérie Stein a 19 ans et elle est très amoureuse d’un jeune homme. Elle se rend à un bal estival avec une de ses amies, bal au cours duquel le garçon, dont elle est amoureuse, repart aux bras d’une autre femme beaucoup plus âgée. Lola est victime par la suite d’une sorte de dépression nerveuse (je crois). Elle est alitée un certain temps et se remarie tout de suite après. Je suis actuellement au moment où elle revient dans la ville où elle est tombée amoureuse du premier garçon.

Je vais continuer la lecture de ce livre parce qu’on me l’a prêté. Je l’aurais arrêté si ça ne tenait qu’à moi ! J’aurais bien aimé appeler ma cousine tout de suite pour lui demander pourquoi elle m’avait passé ce livre, mais elle est au Mexique en ce moment. Je crois que je n’ai encore pas fait le deuil de ma lecture précédente. J’étais dans l’Italie juste avant, j’avais lu Le Parrain aussi. C’est des lectures hyper prenantes où on accède à l’intimité des personnages, et là, ne pas rentrer dans le cercle des personnages que je suis m’agace.”


Marguerite Duras – The Ravishing of Lol Stein 

“My cousin lent me three books she likes a lot. I started with Contempt (ed. also entitled A Ghost at Noon) by Moravia. I loved that book. I’ve carried it around with me, everywhere I went, and just finished it this morning. So I threw myself headlong in the next book, thinking it would dazzle me as well. However, I think I am still too entranced by Contempt.

Dura’s style leaves me completely diffident. I think I do not understand it very well, which is quite frustrating. Her narration eludes me so I cannot really delve into it. Still, I find the main character intersting and maybe understand why my cousin lent me this book. I think she thought I would really love this character. But, for now, it is not really going according to plan. The character annoys me more than anything!

Lola Valérie Stein, 19 years old, is in love with a young man. However, during a summer ball she attended with one of her friends, her fiancé leaves with another, older, woman. Devestated, Lola suffers from a sort of nervous breakdown (I think). She is bedridden and after a difficult recovery, marries another guy and leaves her childhood city. I am currently reading the part where she returns, years later, to this same city.

I will keep on reading this book because my cousin lent it to me. If it were up to me, I would have stopped a while ago! I would love to call my cousin right now and ask her why she gave me this book. But she is currently in Mexico. I think I am still not over my last book. Even before that, I was in Italian lands with The Godfather. These books are absorbing in various ways. They throw you into the intimacy of the characters. But with this book, it does not really work. I still feel distant from the characters. It annoys me.”

Share this:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.